Home L'actuA la une Chouf Tolosa, six mois et déjà quelques dents

Chouf Tolosa, six mois et déjà quelques dents

by La rédac Chouf Tolosa

L’équipe de Chouf Tolosa se met en pause pour deux semaines… On se retrouve très bientôt, début janvier, pour de nouvelles publications. En attendant, pour clôturer l’année, voici un retour sur tout ce que nous avons partagé avec vous depuis le lancement de ce site au printemps dernier.

Né en juin 2019, dans la foulée d’un atelier-journalisme, Chouf Tolosa a profité des beaux jours pour se présenter à vous: ici, c’est quoi, et là, c’est qui.

On a ensuite très vite embrayé, puisque c’est l’une de nos raisons d’être, sur le suivi et le traitement de l’actualité. Qui a été particulièrement riche en 2019.

Rencontre, le 28 septembre, entre les parents du Petit Bard et ceux des Izards.

Actualité locale, d’abord, qui demeure notre principale préoccupation et que nous avons traité dès que nous avons pu : le récit d’une journée multiactivité à la Reynerie, un reportage sur la fin de la Boutique solidarité à Bonnefoy, une rencontre entre les parents d’élèves du Petit bard de Montpellier et ceux des Izards à Toulouse ; un reportage sonore sur l’exposition Ô blédi ! Ô Toulouse ! ; une chronique brève mais acérée des assises métropolitaines de la politique de la ville; une visite du KD boxing club des Izards ; un compte-rendu de la victoire du boxeur Modibo Diarra, devant une salle acquise à sa cause ; un reportage au cœur de l’été sur la CAN des quartiers ; et un retour sur les 20 ans de la mort de Habib-Pipo. Chouf Tolosa a été lui-même au cœur de l’actualité toulousaine en animant, fin octobre, un débat sur les médias et les quartiers dans le cadre du festival Origines contrôlées : on en a rendu compte ici.

L’islamophobie s’est encore invitée sur la scène politique et médiatique française.

Actualité nationale ensuite avec le mouvement des gilets jaunes auquel plusieurs membres de la rédaction se sont intéressés de près. Avec notamment une tribune suivie de trois reportages : un à Paris, pour l’acte 45 du 21 septembre; et deux « à la maison », le 12 octobre pour l’acte 48 où Toulouse était le lieu de convergence nationale et le 16 novembre pour l’acte 53 et les un an du mouvement. Une actualité également marquée, en France, par une nouvelle poussée islamophobe dans les champs politique et médiatique. Nous y sommes revenus à travers plusieurs articles et sous divers format : des interviews dans une série intitulée « Le foulard des voilées » : ici, celle de Soumeya et là, celle de Houroufa ; à travers une tribune rédigée à l’occasion de la journée contre les violences sexistes; en donnant la parole à une militante de Générations spontanées ; et enfin en relayant une tribune de militants des quartiers qui nous a paru pertinente.

Déclenchement du Hirak, victoire à la CAN… 2019 a été, sans aucun doute, l’année de l’Algérie.

Actualité internationale enfin, avec notamment le déclenchement du Hirak en Algérie qui nous a inspiré la série « L’Algérie chouf d’ici » et ses quatre épisodes s’enchaînant dans une manif place du Capitole, dans un appartement de la Reynerie, dans une pizzeria de Belfort et pour finir au bled, à Oran. Avec en supplément, un reportage à Béjaia, en Kabylie. L’Algérie en 2019, ça a aussi été la victoire des Fennecs lors de la CAN, le 19 juillet. Une victoire bien fêtée à Toulouse, ce dont on a rendu compte.

Chouf Tolosa s’intéresse aussi à la culture et nous avons beaucoup parlé de cinéma, avec notamment des critiques de film. Au printemps, celle de « Us » de l’américain Jordan Peele. Ces derniers mois, celles de « Les misérables » de Ladj Ly et de « Banlieusards » de Kerry James que nous avions brièvement rencontré. Au sein de la rédaction de Chouf Tolosa, son film a recueilli un avis très favorable et un autre beaucoup moins… Egalement en Cultures, une analyse argumentée du processus de financement des films de quartiers ; et un peu de rap, avec la mort de Samat.

Enfin nous avons ouvert une rubrique « Mémoires » dans laquelle nous avons publié deux vidéos : un travelling en vago dans le quartier des Izards et un Noël, il y a 28 ans, dans ce même quartier.

Et un appel à contributions qui demeure ouvert à tous vos récits et témoignages… Rendez-vous en 2020.

0 comment
0

Related Articles

Leave a Comment